Que penser de Dragon Bal Legends, le nouveau jeu mobile issu de la célèbre franchise ?

Dragon Ball est éternel ! À l’heure d’internet, cette citation prend tout son sens. En effet, entre les nombreux extraits issus des différentes séries que l’on peut retrouver sur YouTube et les jeux qui n’en finissent plus de sortir, il serait facile de faire une overdose. S’il est vrai que le jeu mobile Dragon Ball Legends n’a pas eu droit à une sortie aussi flamboyante que Dragon Ball Figther Z, le jeu était tout de même attendu depuis plus d’un an. Les fans de la licence ainsi que les joueurs frustrés et déçus par le très populaire jeu Dragon Ball Dokkan Battle ont désormais de quoi se distraire.

 

dragon_ball_legends_title

Une communication aux petits oignons

Avant même la sortie du jeu, l’éditeur Bandai Namco a tenu à mettre toute la presse ainsi que les joueurs de son côté. Il y a quelques mois, de nombreux influenceurs avaient été invités à San Francisco où ils ont eu la chance de tester le jeu en exclusivité. Ainsi, grâce à la magie de YouTube, nous avons tous eu la chance de découvrir ce jeu de combat qui (il faut bien l’avouer) est magnifique. Il est d’ailleurs impressionnant de se rendre compte des progrès techniques et des prouesses qu’on peut désormais réaliser sur un jeu mobile. Le talent des développeurs doit quand même y être pour beaucoup, car derrière ce Dragon Ball Legends, on retrouve une collaboration avec le studio DIMPS qui est notamment connu pour son travail sur la série de jeux Dragon Ball Xenoverse. Avec une qualité graphique inouïe, un gameplay intéressant et une telle fluidité, il était normal que le jeu cristallise les attentes des joueurs.

Quand la malchance s’acharne

Si sur le papier le jeu Dragon Ball Legends avait tout pour plaire, c’était sans compter le côté obscur de la force qui n’allait pas laisser les choses se dérouler aussi bien. En effet, à cause de la nouvelle loi sur les jeux d’argent, le jeu a été interdit en Belgique et retiré des plateformes de téléchargement dès le jour de sa sortie internationale. Si cela ne suffisait pas, la date de sortie du jeu n’est pas la même sur tous les appareils. En effet, après une phase de test aux Pays-Bas au début du mois de mai, il a fallu attendre environ le 20 mai pour que le jeu soit officiellement disponible pour tous les utilisateurs Android. Les utilisateurs IOS devaient quant à eux attendre jusqu’au 14 juin avant de pouvoir mettre les mains sur le jeu. Heureusement, les possesseurs d’iPhone ont eu la joie de découvrir le 31 mai que le jeu était disponible avec deux semaines d’avance sur la date initialement prévue. Pour un jeu basé sur les affrontements entre joueurs, il est un peu difficile de comprendre le décalage entre la sortie des deux versions. En effet, les joueurs sur Android ont largement eu le temps de farmer le jeu et de faire évoluer leurs personnages. Même si le « matchmaking » est bien fait, on espère qu’il n’y aura aucun problème majeur. À tout cela sont venues s’ajouter de sombres histoires de fraudes de la part de certains joueurs. Autant dire que les débuts de Dragon Ball Legends n’ont pas été des plus simples.

Dragon Ball Legends : bon jeu ou énième déception ?

Pour l’instant, force est de constater que le jeu s’en sort bien. Le gameplay est dynamique et les développeurs semblent vouloir mettre le paquet afin de faire vivre aux joueurs une expérience inédite. À part le mode en ligne qui peine un peu à trouver des adversaires, il n’y a pas grand-chose à signaler pour le moment. Comme tous les jeux de type « Gacha », Dragon Ball Legends intègre un système d’invocation qui permettra aux joueurs d’obtenir de nouveaux personnages issus des différentes séries. En effet, le personnage de Pan (GT) est d’ores et déjà disponible dans le jeu. Les plus attentifs auront également remarqué la silhouette de notre dieu maléfique préféré (Zamasu) dans l’intro du jeu. Le jeu dispose d’un mode histoire qui me semble très anecdotique puisqu’il sera question d’un grand tournoi durant lequel les guerriers de différentes époques pourront s’affronter. L’occasion de rassembler plusieurs versions des mêmes personnages au sein d’une même histoire. En parlant de personnages, l’un des arguments marketing du jeu a été la participation d’Akira Toriyama lui-même aussi bien en ce qui concerne le design des personnages du jeu qu’en ce qui concerne l’histoire. Pour ma part, je trouve que cet argument est trop souvent utilisé. Rappelez-vous qu’on nous avait déjà sorti cette histoire lors de la création de C21 pour le jeu Dragon Ball Fighter Z. En définitive, le personnage de C21 n’apporte pour ainsi dire rien à l’histoire de l’œuvre. Dans le cas de Dragon Ball Legends, le nouveau personnage se nomme Shallot et il s’agit d’un Saiyan. Toutefois, le cas de Dragon Ball Legends est un peu spécial puisque le jeu est supposé prendre place après les événements de Dragon Ball Super. Il n’a pas été dit que les événements du jeu allaient s’intégrer à l’histoire principale du manga. Sachez juste que d’un point de vue chronologique, les choses se passent après Dragon Ball Super. Pour ma part, je compte bien tester le jeu à fond sans pour autant investir d’argent (je l’espère en tout cas) dans les invocations.

dragon_ball_legends_invocations
Un résultat loin d’être fameux pour une invocation!
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 5 =